Une rentrée un peu fraîche …

L’été nous a quittés un peu rapidement … et la rentrée est là pour les petits et les grands … l’été indien ce ne sera pas pour cette année. La fréquentation touristique s’est globalement maintenue sur notre région et, malgré cette année un peu chamboulée au niveau météo, le secteur du tourisme s’est réorganisé.

Suite à la fusion des intercommunalités et à la prise de la « compétence tourisme » par Lamballe Terre & Mer au 1er janvier 2017, une Société Publique Locale (SPL) a vu le jour cet été. Elle est composée de la Communauté de Communes Lamballe Terre & Mer et des communes d’Erquy, de Pléneuf-Val-André, de Lamballe, de Moncontour, de Jugon-les-Lacs Commune Nouvelle. Cette SPL va gérer en premier lieu l’Office de Tourisme Communautaire à partir du 1er octobre 2017.

Un travail important a été réalisé depuis 8 mois par les équipes de Lamballe Terre & Mer et par les agents des Offices de Tourisme : maintenir les six offices indépendants jusqu’en septembre et construire le nouvel outil.

Les élus communautaires et communaux, ainsi qu’un panel de professionnels du tourisme, ont tout d’abord partagé un état des lieux du territoire, étape indispensable pour dégager des dénominateurs communs et pouvoir construire ensemble un projet pour le développement touristique de demain. Le plan d’action est en cours de réalisation pour les 3 années à venir, et il va de soi que dès le premier trimestre 2018, les outils de communication seront opérationnels et à l’échelle de ce nouveau territoire. Un grand travail reste à faire …

Les moyens du nouvel Office de Tourisme Communautaire, outre le transfert de charge des communes dans le cadre du transfert de compétence, seront abondés par la taxe de séjour dont la mise en place a été votée par l’intercommunalité et qui sera applicable au 1er janvier 2018, à l’année, pour tous les types d’hébergements touristiques et sur les 40 communes.

Quant à la rentrée scolaire, nous aurons cette année à nous pencher sur la dérogation intervenue fin juin permettant le retour à la semaine de 4 jours. La réflexion sera menée en concertation avec les équipes pédagogiques et les parents. Il en va de même pour la cantine municipale où un projet de réunir les enfants des deux écoles dans le restaurant scolaire municipal est en cours.

Christiane GUERVILLY
Maire d’Erquy

(édito Le Cap Magazine n° 67)