Cérémonies officielles

Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la Déportation – Journée nationale de la Résistance – manifestation conjointe
Le dernier dimanche d’avril – loi n° 54-415 du 14 avril 1954 consacrant le dernier dimanche d’avril au souvenir des victimes de la déportation et morts dans les camps de concentration du Troisième Reich au cours de la guerre 1939-1945.
Article 1 – La République française célèbre annuellement, le dernier dimanche d’avril, la commémoration des héros, victimes de la déportation dans les camps de concentration au cours de la guerre 1939-1945.
Article 2 – Le dernier dimanche d’avril devient «Journée nationale du Souvenir des victimes et héros de la déportation». Des cérémonies officielles évoqueront le souvenir des souffrances et des tortures subies par les déportés dans les camps de concentration et rendront hommage au courage et à l’héroïsme de ceux et de celles qui en furent les victimes.

Le 27 mai – loi n°2013-642 du 19 juillet 2013.
Un message du ministre en charge des anciens combattants est diffusé à l’occasion de cette journée nationale pour être lu lors de la cérémonie
Commémoration de la victoire du 8 mai 1945
Le 8 mai – loi n°81-893 du 2 octobre 1981.
Un message du ministre en charge des anciens combattants est diffusé à l’occasion de cette journée nationale pour être lu lors de la cérémonie.
Journée nationale commémorative de l’appel historique du général de Gaulle à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l’ennemi
Le 18 juin – décret n°2006-313 du 10 mars 2006.
Un message du ministre en charge des anciens combattants est diffusé à l’occasion de cette journée nationale pour être lu lors de la cérémonie.
Cérémonie du 14 juillet
Fête nationale.
Cérémonie du souvenir des combats de la Couture du 3 août 1944
Le 3 août, en commémoration des combats de la Couture du 3 août 1944.
Commémoration de la victoire et de la paix, jour de l’anniversaire de l’Armistice, et hommage à tous les morts pour la France
Le 11 novembre – loi du 26 octobre 1922 et loi n°2012-273 du 28 février 2012.
Un message du ministre en charge des anciens combattants est diffusé à l’occasion de cette journée nationale pour être lu lors de la cérémonie.

Les Bleuets de France

Son origine remonte à 1916, pendant la Première Guerre Mondiale. Une infirmière Suzanne LENHARDT et Charlotte MALLETERRE, fille du gouverneur de l’Hôtel national des Invalides, toutes deux touchées par les souffrances qu’endurent les blessés de la Guerre, décident de les aider à oublier leur souffrance en leur faisant confectionner des fleurs bleues en tissu qui seront vendues sur la voie publique, leur permettant de se procurer des ressources.
La fleur de bleuet est choisie en hommage aux jeunes soldats qui, vêtus d’un uniforme bleu horizon, étaient appelés « Les Bleuets ». Cette fleur symbolique est actuellement distribuée tous les 11 novembre et 8 mai sur la voie publique.
Les dons sont réservés à l’action sociale des anciens combattants, des veuves, des orphelins et des pupilles de la Nation. Une partie de cette collecte sert aussi, aux actions de Mémoire afin de réaliser des expositions gratuites sur le thème des conflits du XXème siècle et de la citoyenneté.

Office National des Anciens Combattants et Victimes des Côtes d’Armor

Établissement Public sous tutelle du Ministère de la Défense, il est chargé de veiller aux droits des ressortissants (anciens combattants, victimes de guerre, orphelins, pupilles, veuves, titulaires du Titre de reconnaissance de la Nation). Il délivre la carte du combattant, traite les dossiers de retraite du combattant, gère l’action sociale des ressortissants et se charge de la politique de la mémoire.
35 541 ressortissants sont recensés dans le département, 3,5 millions sur le territoire national.

4 rue Nicolas Copernic
22950 TRÉGUEUX
02 96 68 01 44
www.onac-vg.fr