COVID 19 – Extension de l’obligation de port du masque dans le département des Côtes d’Armor

COVID 19 – Extension de l’obligation de port du masque dans le département des Côtes d’Armor

Arrêté préfectoral d’obligation de port du masque

Considérant l’évolution défavorable de la situation sanitaire, le préfet des Côtes d’Armor a décidé par arrêté de prolonger les obligations relatives au port du masque actuellement en vigueur. Ainsi, à ce stade jusqu’au 31 décembre 2021 inclus, le port du masque demeure obligatoire en extérieur dans le département des Côtes d’Armor pour tout piéton âgé de plus de 11 ans, dans les situations suivantes :

  • sur les marchés, aux jours et heures d’ouverture au public ;
  • sur les brocantes, ventes au déballage dès lors que le passe sanitaire ne peut être mis en œuvre ;
  • dans les files d’attente ;
  • aux abords extérieurs (dans un rayon de 50 mètres) des écoles, collèges et lycées et de tous les lieux d’accueils collectifs de mineurs ;
  • aux abords, dans un rayon de 50 mètres, des gares routières, ferroviaires et embarcadères aux heures d’arrivée et de départ des transports en commun ;
  • lors de tout rassemblement revendicatif, culturel, sportif ou festif (tels que marchés de noël, fêtes foraines, foires, spectacles de rue, feux d’artifice, etc) organisé sur la voie publique, ou dans un lieu ouvert au public, dès lors que le passe sanitaire n’est pas imposé.

Par décret n° 2021-1432 du 3 novembre 2021, le gouvernement rétablit les mesures barrières de niveau 2 dans les écoles élémentaires à compter du lundi 8 novembre dans 57 départements, dont les Côtesd’Armor.

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044287419

Au regard de la dégradation de la situation sanitaire depuis plusieurs jours consécutifs, le département des Côtes d’Armor figure dans la liste des départements où la circulation du virus est active, en vertu d’un décret publié ce jour. En effet, le Taux d’Incidence n’a pas été en dessous de 50 cas pour 100 000 habitants durant 5 jours consécutifs.

En conséquence, cela signifie qu’à compter du lundi 8 novembre :

  • Le port du masque pour les élèves des écoles élémentaires redeviendra obligatoire, conformément au niveau 2 (jaune) du protocole sanitaire mis en place par l’Éducation nationale
  • La jauge maximum de 75 % de la capacité d’accueil des ERP de type X (établissements sportifs couverts) et de type L (salles de spectacles, salles des fêtes, salles polyvalentes) sera remise en œuvre pour l’organisation de concerts accueillant un public debout.
  • La jauge maximum de 75 % de la capacité d’accueil des ERP de type P (discothèques et salles de danse) sera réinstaurée dans le cadre du fonctionnement normal ainsi que pour l’organisation de concerts accueillant un public debout.

Outre le rétablissement du port du masque en intérieur pour les élèves, le niveau 2 du protocole prévoit notamment la limitation des brassages par niveau, l’augmentation de la fréquence des désinfections et le respect d’une distanciation physique adaptée pour les activités physiques et sportives mises en oeuvre le plus rapidement possible.

Plus d’informations sur le site du Ministère de l’Education Nationale :

https://www.education.gouv.fr/rentree-scolaire-du-8-novembre-ecole-elementaire-le-port-du-masque-rendu-de-nouveau-obligatoire-dans-325990

Vulnérabilité des personnes âgées de plus de 65 ans

Les personnes de plus de 65 ans sont particulièrement vulnérables, avec un taux d’incidence de 59 supérieur à la moyenne départementale, en atteste la multiplication des clusters dans les lieux de rassemblements des seniors (bals, thés dansants, tournoi de bridge, …).

Dans ce contexte, les communes peuvent renoncer au traditionnel repas des aînés en le remplaçant par une distribution de colis.

Si ces repas sont maintenus, ils sont soumis au passe sanitaire pour l’ensemble des participants (invités, bénévoles, prestataires de service) dans le cadre des activités festives au sein d’un établissement recevant du public. Des mesures complémentaires sont fortement recommandées (sens de circulation, gel hydroalcoolique à disposition, …) et les organisateurs doivent inciter les convives à limiter les contacts (pas d’embrassade ou de poignée de mains).

Pour la protection de tous par tous, le préfet des Côtes-d’Armor et le Directeur général de l’ARS, appellent à redoubler de vigilance et à maintenir plus que jamais les gestes barrières, même après vaccination.
Ils incitent par ailleurs fortement le public éligible à procéder au rappel et aux personnes qui ne sont pas encore vaccinées à débuter leur schéma vaccinal.

https://www.cotes-darmor.gouv.fr/index.php/Politiques-publiques/Sante/Covid-19/COVID-19-les-mesures-sanitaires-dans-le-departement-des-Cotes-d-Armor