Opération de Requalification des accueils du Public au Cap d’Erquy

Le contexte

En 1978 le département des Côtes d’Armor achète 170 ha de landes au cap d’Erquy dans un objectif de conservation environnementale et d’ouverture au public. La première mise en protection du site, durant les années 1980, a donc été accompagnée par des aménagements d’ouverture au public, stationnements en recul du littoral, signalétique et sentiers organisés.

Dès les années 1990 la fréquentation du site est en hausse importante avec 256000 visiteurs comptabilisés en juillet et août 2000. Une étude a été menée en 2005 par l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles afin de conduire une réflexion globale sur la fréquentation de l’ensemble du littoral nord de la commune d’Erquy (du port des Hôpitaux au Cap d’Erquy), étude qui va conduire à l’élaboration du projet de requalification de l’accueil du public.

Le projet

L’objectif de ce projet est double : réduire l’impact environnemental de la fréquentation et amélioration de l’accueil du public. Pour cela, le département des Côtes d’Armor et la commune d’Erquy se sont associés en se répartissant les rôles globalement comme suit :

requalification-cap-erquy-3

le département prenant en charge les aménagements sur le site classé du Cap d’Erquy dont il est propriétaire intégralement, la mise en préservation de la dune de Saint-Michel, ainsi que la réalisation de l’Aire de stationnement du cap en Cœur de site ;

La commune prenant à sa charge les aménagements sur les voiries communales nécessaires à la réalisation du projet.

Les actions

Reculer la voiture et faire émerger les liaisons douces, piétonnes et cyclables notamment, tout en conservant en permanence un accès tout public à la pointe du cap, notamment pour les personnes à mobilité réduite.

Mise en protection de la dune de « Saint-Michel », réalisation d’un chemin piéton « platelage » (chemin en planches de bois) pour accéder à la cale du port des Hôpitaux et pour l’accès plage, délimitation des zones de stationnements.

Le stationnement véhicule

« Cœur de Site Cap d’Erquy »

requalification-cap-erquy-1Création d’une aire de stationnement paysagée en « Cœur de Site », située rue de Plaine Garenne, permettant d’absorber un flux important de véhicules, prévue pour 304 véhicules légers, 10 places réservées pour les personnes à mobilité réduite, 25 camping-cars et 5 bus, à laquelle s’ajoute une aire occasionnelle enherbée pour les périodes de fortes affluences, pouvant accueillir 200 véhicules. La signalisation d’accès au cap sur la commune et principalement au départ du rond-point des Jeannettes, fera converger les véhicules vers le Coeur de site.

Les autres aires de stationnement «Grand Public» seront conservées et adaptées à l’exception de l’aire de stationnement du Portuais qui sera supprimée (voir le tableau ci-contre).

Nous passerons ainsi de 250 places de parking officielles à 721 places pour véhicules légers, 15 places réservées pour personnes à mobilité réduite, 25 places de camping-car et 5 places de bus. Ces nouveaux aménagements vont nous permettre de supprimer le stationnement sauvage.

« Site de Saint-Michel »

Aménagement des aires de stationnement du Port de Plaisance, du Petit Gouvray, de la Dune des Hôpitaux, requalification des zones de stationnement sur site et en rétro littoral ; Déplacement de l’Aire de stationnement de la cale de mise à l’eau de Saint-Michel. Dans un second temps, création d’un stationnement sur une réserve foncière au PLU route de Lormet.

Au total, on passera ainsi de 210 emplacements à 485 emplacements et 8 réservés pour les personnes à mobilité réduite.

la sécurité

Une très grande importance a été donnée à la sécurité notamment pour les traversées des vélo-routes sur les routes communales.

Comme il est indiqué dans le dossier, l’Aire du cap est conçue pour accueillir non seulement la majeure partie des véhicules légers mais également les bus et les camping-cars (pour du stationnement de jour), il était donc indispensable de repenser un sens de circulation pour ne pas congestionner tout ce secteur hautement fréquenté en pleine saison. C’est pourquoi il est proposé de créer un sens de circulation en Cœur de site avec quelques voies communales en sens unique.

Les liaisons douces

Les accès au site classé vont être repris pour donner toute sa place aux liaisons douces, créant un maillage fonctionnel en faveur des piétons et des cyclistes pour l’avenir du tourisme et de la vie locale.

Les 4 km de voie multimodale créés en site propre en 2009 irriguent déjà le littoral nord de la commune, et permettent de relier des sites majeurs d’Erquy, depuis les plages sauvages, la pointe du cap, le nouveau sentier d’interprétation des carriers qui met à jour « les lacs bleus » tout en surplombant la ville, jusqu’aux ports de pêche et de plaisance.

L’euro vélo route n°4 traversera la commune en empruntant l’ancienne VFIL réhabilitée, son ouverture est prévue pour mi-février 2013. Une liaison locale sécurisée permettra de rejoindre la voie multimodale et le Cap d’Erquy en traversant la rue des Moulins (traversée sécurisée) pour prendre la Chemin de Liorbé (réservé aux véhicules non motorisés). Deux boucles pour les personnes à mobilité réduite seront accessibles depuis l’Aire du cap en cœur de site.

Un site majestueux aux multiples entrées et à découvrir désormais de multiples manières.

La liaison Port – Cap d’Erquy

Fortement ancré dans l’histoire des réginéens, le sentier « Port – Cap » était autrefois utilisé par les carriers et par les marins pour rejoindre l’abri du canot de sauvetage dans l’anse de Port Blanc. Le projet propose le tracé d’une nouvelle liaison « Port – Cap d’Erquy », pour améliorer l’accueil des visiteurs depuis un point de départ situé entre la Coopérative Maritime et les Ateliers de Mareyage du Port, pour rejoindre la pointe du Cap d’Erquy.

Site de Saint-Michel

Le projet englobant le nord de la commune d’Est en Ouest commence avec des aménagements à la descente au port des Hôpitaux et de Saint-Michel. Création d’une zone de rencontre avec réduction de la vitesse à 30km/h jusqu’à la cale de Saint-Michel, avec aménagement d’une liaison piétonne pour la descente au port. Mise en protection de la dune, dans le cadre de la politique NATURA 2000, délimitation des espaces de parkings, mise en place d’un « platelage » pour le sentier partant derrière la capitainerie jusqu’à la digue ainsi que pour l’accès à la plage (été 2013), puis aménagements succints des accès à la plage.

 

Vous avez déjà pu apercevoir les prémices de la réalisation de ce projet, les aménagements de la pointe par exemple ne sont pas définitifs, les travaux temporaires effectués pour empêcher le stationnement sauvage des véhicules vont faire place à un traitement plus paysager.

De même la mise en service de l’Aire du cap cet été 2012 a été un peu laborieuse. Une signalisation provisoire sera installée cet hiver sur l’Aire de stationnement du Cap, permettant aux promeneurs de s’orienter vers les chemins piétons et vélos, les plages, et les sites à visiter. La commune quant à elle partenaire du Conseil Général dans ce projet prévoit en 2013 la réfection complète de la rue des Moulins et les aménagements de la rue de Plaine Garenne.

La consultation des entreprises va se faire début 2013, et nous pouvons déjà dire aux vues des estimations faites qu’ils seront bien en deçà des budgets prévus dans le projet initialement validé et présenté à l’enquête publique de juillet dernier.

Par ailleurs les deux collectivités ont fait des demandes de subventions dans le cadre de l’ « Opération Grand Site de France » à laquelle le Syndicat Mixte « Grand Site Cap d’Erquy – Cap Fréhel » a adhéré en juin dernier.