Cuisine centrale municipale

cuisine-centrale-municipale-1Les locaux de la cuisine centrale sont au cœur de l’école primaire Joseph Erhel. Un emplacement idéal pour le confort des élèves en période scolaire, mais aussi pour ceux qui fréquentent l’Accueil de loisirs, lui-même à proximité, en période de vacances ou le mercredi.

Quatre agents constituent l’équipe de la cuisine, à laquelle il faut ajouter deux autres personnes préposées au portage des repas à domicile pour les personnes âgées et à l’école primaire Notre-Dame.

280 à 300 repas sont préparés chaque jour en période scolaire, environ 200 en période estivale.

Les tarifs pratiqués sont votés chaque année par le Conseil Municipal.

Le restaurant municipal

Les enfants de l’École primaire Joseph Erhel mangent au restaurant municipal en deux services répartis dans deux salles (“maternelle” et “élémentaire”) ayant une capacité d’accueil de 65 enfants et 10 adultes chacune.

Le mercredi en période scolaire et pendant les vacances scolaires les enfants de l’accueil de loisirs prennent aussi leur repas au restaurant municipal.

Tout au long de l’année, les employés municipaux peuvent également s’y restaurer.

Equilibre et qualité

La cuisine centrale municipale tient ses engagements. Par rapport aux exigences du Grenelle de l’environnement, elle approche les 10 % de produits biologiques dans les menus sans compter les aliments de circuit court comme le poisson frais en provenance de la criée, les œufs de production locale et une partie des légumes.

Un engagement qualitatif répond aux critères et aux normes d’hygiène. Des contrôles du laboratoire LDA 22, délégué par la municipalité, sont effectués chaque mois sur un plat cuisiné et un contrôle de surface.
La Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) intervient annuellement sur la traçabilité des produits, la propreté des locaux ainsi que sur la zone de stockage.

Chaque jour, au moment du portage des repas, une prise de température est effectuée sur un repas témoin au départ puis à l’arrivée. Cela permet de contrôler le respect de la chaîne du froid.

Le responsable de la cuisine centrale s’active aussi à rendre les menus équilibrés et variés. Il doit garantir une alimentation saine qui répond à la réglementation en vigueur relative à la qualité nutritionnelle des repas servis en restauration scolaire.

Un logiciel spécialisé édite un certificat attestant le respect des règles imposées. Celui-ci est affiché avec les  menus à l’extérieur du bâtiment. Autant d’éléments qui peuvent être contrôlés inopinément par la DDPP.

A la qualité s’ajoute le goût avec l’utilisation de produits frais et variés.

Equipement

Outre l’équipement nécessaire à la préparation des repas, la cuisine centrale municipale est dotée d’une infrastructure qui lui permet de respecter la chaîne du froid et la réfrigération :

  • 2 chambres froides positives ;
  • 1 chambre froide négative ;
  • 1 cellule de refroidissement ;
  • un système d’alarme « vigitempérature » qui permet en cas de problème sur un matériel réfrigérant de donner l’alerte à chaque instant et surtout en dehors des périodes de présence de l’équipe ;
  • 1 table froide ;
  • 1 table chaude ;
  • 2 fours à vap