Pêche

La pêche : un maillon fort pour l’économie locale

  • 64 navires dont 14 hauturiers constituent la flottille ;
  • 256 marins pêcheurs ;
  • 12 317 tonnes débarquées en2012 (une augmentation de 3 %) ;
  • 32 146 379 € de chiffre d’affaires en 2012 (une augmentation de 2 %). 2012 affiche des chiffres exceptionnels ;
  • 3ème place sur le podium breton
  • 5ème place au niveau national en valeur marchande et en tonnage.
  • Principales techniques de pêche utilisées sur les côtes bretonnes : chalut de fond et chalut pélagique, les filets, la drague, la palangre, la ligne, le casier.

PICT2275

Le port d’Erquy est d’une importance capitale pour l’économie locale en faisant vivre plus du tiers de la population de la commune. Les emplois liés au monde de la pêche comprennent effectivement les marins mais aussi les employés de la criée, du mareyage et de toutes les filières annexes (mécanique, accastillage, … etc).

Si, au début du XXème siècle, le port d’Erquy était aussi un port de commerce actif transportant le grès rose extrait des carrières à proximité ainsi que des produits de l’agriculture, il reste aujourd’hui un port de pêche connu et reconnu.

La criée ou encore la halle à marée

  • un marché des produits de la mer tout juste débarqués des bateaux de pêche ;
  • 1er pôle de transformation des produits de la mer en Côtes d’Armor ;
  • 30 personnes y travaillent.

Coquillages et crustacés, poissons, … tous se retrouvent à la débarque, réceptionnés, triés, pesés, … selon l’époque et la saison, tous bateaux confondus ; coquilles Saint Jacques, araignées, seiches, praires, bars, soles, turbots, barbues, bars, saint-pierre, homards, … plus de 60 espèces sont ainsi vendues sous la halle à marée aux enchères informatisées (pas de vente aux particuliers).

Ce lieu particulier où la journée commence très tôt est malgré tout ouvert au public par le biais du Grand Site Cap d’Erquy – Cap Fréhel qui organise des visites guidées. Si vous souhaitez satisfaire votre curiosité quant à l’organisation de la criée, n’oubliez pas de vous réveiller. Vous découvrirez ainsi durant 2h30 le port et le mareyage.

Le port d’Erquy actif toute l’année vit au rythme des marées. Il tire ses lettres de noblesse de la pêche à la coquille Saint-Jacques mais il ne faut pas oublier pour autant le chalutage, les filets, la ligne, les casiers, … et la drague bien sûr.

L’activité de mareyage liée à cette activité compte 5 entreprises locales.

Le carénage des bateaux s’effectue l’été, saison creuse pour la pêche.