Patrimoine religieux

Les monuments religieux

Au Moyen Âge, Erquy, déjà évangélisée par les bretons, est sous l’influence des moines cisterciens. L’implantation religieuse est croissante. La Bretagne est connue, reconnue pour son attachement indéfectible à la religion et à son univers marin. Quand on mélange ces deux points forts de la culture du littoral breton on obtient un patrimoine riche en monuments religieux. Erquy ne déroge pas à cet état de fait et possède en son sein pas moins de quatre édifices religieux :

  • La Chapelle Notre-Dame des Marins surplombant la cité et reconnaissable de très loin donnant terriblement l’impression d’être toujours là pour observer l’horizon. Comme inquiète du devenir de ses enfants en mer ;
  • La Chapelle Saint-Pabu, lieu de culte et de rassemblement pour fêter la mémoire des nombreux pêcheurs péris en mer ;
  • La chapelle Saint-Michel étrangement «posée» sur un rocher qui n’est accessible qu’à marée basse ;
  • L’Église Saint Pierre et Saint Paul au cœur du village, point de rencontre, lieu de prière.

Aux églises et chapelles on peut ajouter plusieurs croix de chemin, croix de cimetière, chapelle funéraire, … ainsi que la fontaine de dévotion de Lourtuais dite fontaine de dévotion Notre-Dame-des-Bruyères-des-Coteaux-et-des-Bois.

Autant de signes qui illustrent la croyance bien enracinée dans le quotidien breton en général, d’Erquy en particulier et ce, depuis des siècles.

De nombreux bénévoles croyants ou non s’engagent aujourd’hui à préserver ce précieux patrimoine, témoin d’une histoire avec laquelle il est nécessaire de garder des liens.