Exposition : Salon d’art animalier

Du samedi 28 janvier 2017 au dimanche 12 février 2017

Lieu : Galerie d'Art municipale

13 artistes d’horizons divers partageront la galerie pour un même thème, la nature. Cette exposition se tient dans le cadre du festival Natur’Armor qui se déroulera les 4 et 5 février 2017 à Erquy.

Elisabeth BLAIN
Josée CONAN
Caroline DACHÉ
Christian DACHÉ
Gwendoline DOLBEAULT-BEZAT
Laurence JOVYS
KERPIOUPIOU
Laëtitia-May LE GUELAFF
Luc NOËL
Jennifer ROBINSON
Catherine & Walter VERVAEKE de MAEYER


2017-01-gam-erquy-elisabeth-blainElisabeth BLAIN

« Une passion artistique ! depuis mon plus jeune âge, j’aime les animaux et la nature. Autodidacte en art animalier, je réalise en peinture acrylique les textures de plumes et poils avec un pinceau très fin, délicatesse et minutie sur ma toile. C’est une véritable osmose entre l’animal et moi, ma manière de les faire aimer et respecter des humains ».

Elisabeth BLAIN
22000 SAINT-BRIEUC
06 72 94 73 45
blain.elizabeth@yahoo.fr
http://www.blain-elizabeth.com/


2017-01-gam-erquy-josee-conanJosée CONAN

Empreinte de mer,
la mer, les poissons, les algues et l’aquarelle !

La technique du gyotaku (mot japonais signifiant « empreinte  de  poisson » ) est simple dans son principe. Des pêcheurs japonais du XIXème siècle souhaitent offrir une dorade, un « poisson trophée », à leur empereur. L’éloignement décida l’un d’eux à enduire le poisson d’encre de seiche, de le couvrir d’un papier de riz et d’en faire une empreinte !
Au delà de la technique, c’est toute une nouvelle aventure qui m’attire !
J’attends le retour du pêcheur tout dégoulinant d’eau salée, imprégné d’odeurs, la tête pleine d’émotions, et il raconte. Il raconte encore et toujours, des histoires sous-marines, la rencontre avec le poisson, un monde à part entière !
Certaines empreintes deviennent des tableaux décoratifs, d’autres seront des témoins pour plus tard, mais toutes ces aquarelles sont désormais imprégnées de mer …

Josée CONAN
48 rue de Plouescat
29250 Saint Pol de Leon
02 98 69 26 28
josee.conan@sfr.fr
http://empreintedemer.overblog.com/


2017-01-gam-erquy-caroline-dacheCaroline DACHÉ

Depuis toujours j’ai été attirée par la nature et c’est avec l’argile que j’ai pu exprimer cet attachement. J’aime à représenter les animaux sauvages qui m’entourent, les plus communs, ceux que beaucoup considèrent comme nuisibles ou sans intérêt mais que je trouve magnifiques. Malheureusement l’argile ne permet pas de restituer la légèreté d’un oiseau en vol, la transparence d’une aile de pie traversée par un rayon de soleil mais j’essaie de saisir ce qui fait l’essentiel de l’animal, c’est en général une attitude, une posture, l’idée d’un mouvement. Mes maîtres sont Robert Hainard et surtout François Pompon dont les sculptures lisses et tout en douceur attirent la main et la caresse.
Lorsque l’on entrevoit un animal dans son environnement, c’est toujours de façon furtive. On ne distingue jamais parfaitement les détails et c’est cette vision que je cherche à exprimer. J’aimerais aussi, au travers de mes sculptures, réhabiliter des animaux mal aimés comme les corvidés ou certains carnivores, changer le regard sur cette faune proche mais si méconnue.


2017-01-gam-erquy-christian-dacheChristian DACHÉ

Né aux confins du Morvan, Christian Daché a depuis toujours développé un amour immodéré des grands espaces et le besoin impérieux de vivre proche de la nature. Les rivières, étangs et lacs du Morvan ont été ses premiers terrains de jeux et d’expérience. Il y a appris la patience et attrapé le virus du contemplatif.
Doté très jeune d’une aptitude à dessiner il s’est spontanément mis à « griffonner » les animaux qu’il avait croisé dans ses pérégrinations. Il n’y a pas de sujet inintéressant ou de moindre importance : tout animal peut être un objet d’étude et le plus petit ou le plus familier peut se trouver tout aussi fascinant que le plus inhabituel.
A l’origine de son travail il y a les observations, les croquis de terrain annotés, les photos qui précèdent le travail en atelier. L’étude est très précise, tout est dessiné au préalable et le dessin préparatoire peut tout à fait faire l’objet d’un véritable tableau en noir et blanc.
Après l’étape des réserves de blanc l’artiste utilise l’aquarelle sur papier sec ou mouillé, les deux techniques pouvant se combiner dans une même œuvre.
Le choix de l’aquarelle s’est imposé pour lui grâce à sa fluidité, sa transparence, la possibilité de créer des effets fantastiques. C’est le côté souvent incontrôlable de ce médium qui le fascine, la peinture lui offrant toujours des surprises.
Il aime à montrer le mouvement de l’animal en fuite, surpris, furtif. Le thème de l’eau avec ses mystères, les sortilèges de ses reflets, est abordé dans bon nombre de ses œuvres.
Les sujets représentés avec un souci d’exactitude naturaliste évoluent dans un biotope à la limite de l’abstraction.
Ses œuvres ont fait l’objet de nombreuses expositions personnelles ou en participation obtenant de nombreux prix, en France comme à l’étranger. Il a participé comme illustrateur à plusieurs ouvrages.

Christian DACHÉ
Le bois des sentes
21 rue André Fauchet
22330 LANGOURLA
02 96 30 41 69
christian.dache@wanadoo.fr
http://christian.dache.free.fr/


2017-01-gam-erquy-gwendoline-dolbeault-bezatGwendoline DOLBEAULT-BEZAT

Un art en énergie
Je suis entourée, dans mon environnement familial, d’électriciens de père, beau père, mari, beau-frère, frère jusqu’à mon fils. Sensible à l’énergie ; de sa production à a la distribution, j’utilise les matériaux de récupération de chantiers électrique pour concevoir des oeuvres en volume ou mural.
Cette pratique est apparue comme une évidence, Le fil de cuivre est une matière conductrice qui réagit à la chaleur de mes mains en s’assouplissant.
Je transmets mon énergie corporelle dans la matière ce qui favorise la forme et le mouvement.

Un art en mouvement
Je donne une deuxième vie à la matière métallique. J’utilise dans la réalisation des sculptures ; des câbles électriques de couleurs, agrafés avec du fil de cuivre nu récupéré.
Les supports sont réalisés avec des matériaux de récupération : tuteurs de tomates ; tiges ou grillage de fer à béton ; ressorts de lit ; cercles en métal d’enjoliveurs ; pierres, bouchon de bouteille plastique, … etc.
De par ma culture celtique, j’exprime la vie des êtres vivant sur l’aspect végétal, animal et humain dans un environnement terrestre, aérien ou aquatique : je dessine, je croque, j’étudie, j’observe et je laisse le fil danser sous mes doigts créant la figure souhaité.
En démarrant par la spirale ouverte ou fermé, j’exprime le mouvement de la vie.
Chaque sculpture est une histoire : à chacun de la découvrir.

Gwendoline DOLBEAULT-BEZAT
06 83 33 96 71
gwen@gwenartdoline.fr
http://www.gwenartdoline.fr/


2017-01-gam-erquy-laurence-jovysLaurence JOVYS

Lors d’un séjour en Nouvelle Calédonie, j’ai participé au programme de préservation des tortues marines à l’aquarium de Nouméa. Lors de ce séjour, j’y ai également découvert la technique des tableaux en sable naturel.
De retour en métropole, j’ai conjugué ces deux passions en créant des tableaux en sable naturel principalement sur le thème de la mer.
J’utilise une palette de 230 sables provenant de toute la planète dont la couleur est exclusivement due à leur origine géologique ou géographique : sables de déserts, de plages, volcaniques,coralliens …

Laurence JOVYS
75 rue Saint Barthélémy
22440 PLOUFRAGAN
02 96 78 80 81 – 06 44 78 45 52
http://laurencejovys.fr/


2017-01-gam-erquy-kerpioupiouKERPIOUPIOU

Kerpioupiou c’est deux artisans d’art animalier : sculpteur, modeleur, céramiste-raku.
Ker pour nos origines bretonne et pioupiou pour les grands enfants que nous sommes, jouant  sur le sable de l’estran tout en observant la danse des mouettes rieuses, animé en arrière plan par les vols majestueux de ces multiples oiseaux marin sauvages et libres.
De notre fenêtre, les yeux clos, nous sentons l’odeur iodée des algues, des embruns, nous entendons le bruit des vagues et parfois le rouleau des galets. En ouvrant les yeux, nous apercevons l’archipel des 7 îles, une des plus belles et des plus remarquables réserves d’oiseaux marins d’Europe, à portée de main. Ce qui en fait notre principal source d’inspiration…
Kerpioupiou se sont des sculptures animalières en terre cuite, émaillé cuisson Raku.
Elles sont principalement inspirées d’animaux sauvages se trouvant à proximité de nos côtes. Cette technique permet d’avoir à chaque cuisson une pièce unique et vivante. Laissez-vous emporter, hypnotiser par ces multiples craquelures, qui donnent à l’objet toute son âme et son sens.

KERPIOUPIOU
6 rue Renan
22220 Tréguier
09 61 02 98 78 / 06 66 59 02 59
http://kerpioupiou.com/


2017-01-gam-erquy-laetitia-may-le-guelaffLaëtitia-May LE GUELAFF

« S’il n’existait point d’animaux, la nature de l’homme serait encore plus incompréhensible. »  Buffon
Ce n’est pas tant l’idée de fictionner qui transparaît dans mon approche plastique mais bien plutôt l’idée d’user des images (cinématographiques, littéraires ou artistiques) constituant mon imaginaire pour aborder des questions symptomatiques plus violentes. Le tout à travers de nombreuses recherches textuelles et iconographiques tant historiques, philosophiques, mythologiques, scientifiques, éthiques, qu’artistiques.
L’un des aspects de mes préoccupations plastiques, concernant principalement le jeu d’attraction /répulsion entre l’être humain et l’animal mais également entre les matériaux eux-mêmes, se traduit par une pratique sculpturale, ancrée dans la « tradition d’atelier », avec une profonde implication et confrontation à la matière.
Le thème abordé est plus facilement traité par le biais d’hybridations, de chimères ou tout autre forme liant organique et mécanique. En s’appuyant sur des évocations légendaires de bêtes mythiques, certaines hybridations  deviennent l’incarnation de nos peurs et de nos angoisses
L’utilisation de la figuration animale (d’une partie ou d’un tout) trouve également son intérêt pour le    potentiel de dangerosité incluse dans ces formes et qui met à jour l’agressivité constitutive de notre propre nature humaine.
Certaines de mes expérimentations abordent les limites de la fracture entre l’homme et l’animal. Parfois, caché derrière le masque ou derrière l’animal lui-même, l’homme parvient à s’évader de sa nature/condition humaine, il s’identifie à la bête, en absorbe ses caractéristiques, ses capacités et acquiert ses vertus. Dans toute forme d’imagerie mythologique ou bien dans les contes, les animaux sont une sorte de personnification, une projection de nos comportements.  L’animal, parfois perçu comme le substitut de la peluche, parfois comme une arme, me permet une certaine incarnation. Il devient un double négatif.
Comment certaines formes peuvent renvoyer à différents imaginaires, à une véritable thématique personnelle, du poétique à l’horreur ? Comment peut-on interroger leur plausibilité autre qu’à travers une mise en situation dans la nature ? Entre mythologie et réalité sociétale, entre classicisme et contemporanéité, où se situent les limites de la fracture entre l’homme et l’animal ?
Diplômée de l’Ecole Supérieure des Beaux Arts de Cornouaille à Quimper avec les Félicitations du Jury en 2003. Sculpteur de formation, j’ai passé 3 mois en Résidence d’Artistes à Pékin en 2010 où j’ai ensuite exposé à Imagine Gallery (« Once upon The Wolf… »). En 15 ans de pratique plastique, j’ai participé à plus d’une trentaine d’expositions collectives et une quinzaine d’expositions individuelles en France et à l’étranger.
Entre pratique picturale (peinture animalière, illustration et dessin) et création sculpturale, je me concentre rééllement sur des projets qui me permettent des échanges avec d’autres artistes ou bien avec le public, des projets qui me permettent de développer ma pratique, mes réflexions ainsi que mes capacités.
La relation que nous entretenons avec l’Animal est au cœur de mes préoccupations artistiques.

Laëtitia-May LE GUELAFF
2 allée des Bois
35190 La Chapelle aux Filtzméens
06 73 04 31 75
laetitiamay@icloud.com
http://www.mayanimalart.com/


2017-01-gam-erquy-luc-noelLuc NOËL

Le contact avec l’argile a créé en moi le besoin de m’ouvrir à d’autres formes animales (mammifères, reptiles, batraciens …). C’est ainsi qu’au bout de trois années d’autoformation, j’acquiers un savoir faire et une approche de la sculpture animalière réaliste.
M’approcher au plus près de la réalité, le souci du détail sont pour moi la première de mes motivations pour avancer et évoluer.
Habitant du Perche, je sculpte des animaux sauvages que nous sommes susceptibles de rencontrer.
Je souhaite trouver des solutions de coloration pour accentuer les ombres, des détails primordiaux sans nuire au côté détaillé de mes créations. J’aime également ne pas me prendre au sérieux en introduisant de l’humour dans des objets utilitaires. Plus stylisés, ces derniers pourront me permettre de découvrir d’autres aspects recherchés par des cuissons moins traditionnelles.

Luc NOËL
06 74 70 35 21
lucoiseau.noel@laposte.net


2017-01-gam-erquy-jennifer-robinsonJennifer ROBINSON

Née en Angleterre, j’ai passé le plupart de mon enfance à Whitby (North Yorkshire), une ville en bord de mer. Ma mère s’intéressait notamment aux plantes et aux amphibiens. Mon père était géologue passionné par les fossiles. Cet environnement familial m’a donné le goût de la Nature. Comme l’Art m’intéressait également, enfant, j’associais naturellement ces deux passions en fabriquant sans cesse des animaux en pâte à modeler. J’observais tous ceux que je trouvais dans le jardin ou en bord de mer. J’avais, et j’ai toujours, une préférence pour les grenouilles, les bêtes bizarres de bord de mer, les insectes, et les animaux drôles ou originaux.
Je suis céramiste professionnelle depuis 1979 (en France depuis 1992). Mes animaux sont pour le plupart stylisés et plein d’humour ou de tendresse. Je travaille plusieurs terres qui sont cuites entre 1000° C et 1280° C – faïence blanche lisse, blanche chamottée et des grès blanc, rouge, jaune ou noir, avec une large gamme de couleurs d’émaux et d’engobes. Mes pièces sont modelées à la main. Pour certains de mes animaux je marie la terre avec d’autres matières, comme par exemple, des fils de cuivre ou de laiton. En 2003 j’ai travaillé plusieurs semaines au Ghana, en Afrique de l’Ouest, en collaboration avec un sculpteur Ghanéen. Ce fut très enrichissant, tant et si bien, qu’elle fit naître des liens avec d’autres artistes qui continuent. Ils déboucheront peut-être vers d’autres projets d’Art animalier.

Jennifer ROBINSON
http://www.jen-robinson.com/


2017-01-gam-erquy-catherine-et-walter-vervaeke-de-maeyerCatherine & Walter VERVAEKE de MAEYER

Installés à Pontrieux Catherine et Walter sculptent  des oiseaux en bois. Ils fabriquent également des puzzles et des mobiles en pièces uniques.
Ils exposent leurs travail depuis une trentaine d’années un peu partout dans des Festivals nature et aussi en galerie. Ils ont participé à de nombreux festivals et ont reçu des commandes en France, comme à l’étranger.

Catherine & Walter VERVAEKE de MAEYER
Le Bois Migrateur, atelier de Sculpture animalière
12 rue du quai
22260 Pontrieux
06 21 50 63 25
leboismigrateur@live.fr
http://www.facebook.com/leboismigrateur/