Exposition : Yannick HUIBAN, Laurence GARDET-MARQUER & Jean-Yves THERENE

Du mercredi 27 août 2014 au dimanche 21 septembre 2014

Lieu : Galerie d'Art municipale

Actuels

Ouvert tous les jours en août, puis samedi et dimanche de 10h30 à 12h30 et de 15h00 à 18h00.

Entrée libre.


Yannick HUIBAN

2014-erquy-gam-14-yannick-huiban

Pour comprendre mes intentions …

«En matière de création, pour moi, il y a le POURQUOI et le COMMENT».

Dans le POURQUOI il est ici question de pollution, de surconsommation, de  gaspillage mais aussi de paraître et de bonne image, c’est vaste. Répondre à ces problématiques en trouvant un angle artistique où l’on donne à voir et à s’interroger, c’est devenu mon travail.
«L’œuvre» terminée, il n’est pas nécessaire pour le spectateur de connaître les rouages qui conduisent au résultat. «L’œuvre» doit être capable de se défendre seule.

Le COMMENT est plus manuel, plus concret, plus quotidien.
Des empreintes en plâtre de déchets domestiques, (des emballages, des carapaces de crustacés, des coquilles d’œufs, du pain rassis, de vieux magazines…) seront utiles pour participer à la création. Cassures, fractures, fissures, brûlures, tous les mauvais traitements sont infligés à ce morceau de plâtre, rien ne lui est épargné. Vient ensuite la couleur, le déchet se fait beau, dissimule ses blessures, ses humiliations, ses traîtrises sous des harmonies délicates et des dorures estompées.

Le résultat n’est ni décidé, ni prévisible au début. De nombreux hasards parfois prémédités se succèdent avant que je ne prenne les rênes et conduise le travail. Mais l’incertitude persiste jusqu’à la signature.
La fragilité du matériau impose un cadre protecteur qui poursuit par la couleur et la matière les intentions exprimées dans le bas-relief.

2014-erquy-gam-14-yannick-huiban-2Il faut du temps et de la constance pour métamorphoser ces déchets en des réponses artistiques qui sans tapage parlent de notre époque. «Les déchets organiques se transforment en compost, c’est une richesse. Mes déchets domestiques sont devenus le terreau de ma création».

Biographie

Yannick Huiban a étudié à l’école des Beaux Arts de Lorient, à l’école des Arts appliqués de Paris et à l’école Normale Nationale de Paris. Il a enseigné les Arts Appliqués à Auray.
Il a nourri son travail d’enseignant par des recherches graphiques qui ont été l’objet de nombreuses expositions depuis 1975.
Il fait partie du « Collectif Arts de Bretagne » depuis son origine en 2008.

Yannick HUIBAN
huibanyannick.blogspot.com


Laurence GARDET-MARQUER

2014-erquy-gam-14-laurence-gardet-marquer-3Questionner sur les origines de l’espèce, animale ou humaine et sur leur devenir.
Saisir le mouvement humain ou animal, qu’il s’agisse de poissons, d’oiseaux ou de mammifères, permet d’immortaliser l’instant pour l’éternité, le thème de l’œuvre rejoignant ainsi la matière qui la compose. C’est établir un pont entre le vivant et l’inanimé, le contingent et l’éternel, rechercher l’origine et le caractère marquant des sujets traités, sujets sociétaux ou environnementaux.
Certitude de l’artiste : tout est vivant.
Objectif de l’artiste : faire vivre ses sculptures.

Biographie

2014-erquy-gam-14-laurence-gardet-marquerAvignonnaise d’origine, elle fréquente très tôt les Beaux-Arts d’Avignon en parallèle de sa scolarité, sur les conseils de son professeur de dessin. Les contraintes économiques et familiales l’orientent vers un autre métier lui assurant un revenu régulier. Elle suit les cours de G. Appien, peintre contemporain du Vaucluse.
Après Avignon, elle continuera à fréquenter des ateliers artistiques privés et les écoles des Beaux- Arts dans les différentes villes où elle séjournera (Nantes, Lorient). Elles est inscrite depuis 1994 aux ateliers de peinture (modèle vivant, dessin) ou de sculpture de l’EESAB de Lorient.

Elle a réalisé de nombreuses expositions en Provence, à Paris et à Lausanne. Depuis 1992 elle expose principalement en Bretagne.

Laurence GARDET-MARQUER
06 82 79 65 23


Jean-Yves THERENE

2014-erquy-gam-14-jean-yves-thereneJean-Yves THERENE
06 14 53 61 13