Mars Bleu : dépistage du cancer colorectal

Pour la 7ème année consécutive, le mois de mars est l’occasion de mettre en lumière le dépistage organisé du cancer du colon

La MSA d’Armorique s’associe une nouvelle fois à cette campagne parce que, comme pour tous les cancers, le dépistage est un outil essentiel pour traiter au plus tôt des tumeurs malignes. Les chances de guérison sont d’autant plus importantes que le dépistage, le diagnostic et le traitement sont précoces. Or le cancer colorectal reste le deuxième cancer le plus meurtrier en France faute d’être détecté assez tôt.

Le dépistage, une démarche indispensable

Les personnes de 50 ans à 74 ans reçoivent, tous les deux ans, un courrier les invitant à retirer le test hémocult auprès de leur médecin généraliste. Crainte ou méconnaissance, cette démarche n’est suivie que par 32 % de la population. Pourtant le dépistage est simple et peut être fait chez soi à tout moment.

Alors dès réception du courrier d’invitation pour participer au dépistage organisé, il faut immédiatement prendre rendez-vous chez son médecin traitant pour retirer le test.

2014-03-10-mars-bleu-2

Le test hémocult, en pratique

  1. Le patient reçoit de son médecin, un lot de trois tests cartonnés ;
  2. Il prélève et dépose lui-même deux échantillons de matière fécale (l’équivalent d’une lentille) sur les emplacements indiqués du carton. Le carton est ensuite replié selon les indications ;
  3. L’opération doit être répétée trois jours de suite, sur chacun des tests cartonnés fournis ;
  4. Ces prélèvements sont ensuite glissés dans l’enveloppe fournie avec le test et expédiés au laboratoire d’analyse indiqué ;
  5. Si le test en positif (3% des cas) cela indique la présence de sang dans les selles. Pour en connaître l’origine (polype ou cancer), le médecin prescrit une coloscopie.

 Pour en savoir plus.